Le kodo : la voie de l’encens 香道

L'art japonais d'apprécier les parfums de l'encens

Un parfum entêtant, des bâtons plantés en offrande aux dieux, des volutes de fumée enveloppant les salles des temples…telles sont souvent les images associées à l'encens. Au Japon, si l’encens faisait partie des dons faits aux divinités, il a aussi été utilisé très tôt pour le plaisir des sens et a donné naissance à un art particulier : celui du kôdô, "la voie de l’encens". signifiant senteur et aussi encens et : chemin, voie.

Comment se pratique le Kodo ?

 

La voie de l’encens peut être pratiquée seule.e ou en groupe, assis.e sur des tatamis dans une salle à la décoration minimaliste où aucune odeur ne doit être perceptible et où silence et concentration sont de mise. 

Après s’être assis face aux participants, le maître de kôdô sort ses ustensiles avec des gestes très ritualisés et prépare le brûle-parfum. Il s’agit d’un récipient en porcelaine rempli de cendres de charbon dont la surface a été "rayée" par 50 traits sur 5 côtés (le chiffre 5 symbolisant les cinq éléments : le feu, la terre, l’eau, le métal, le bois). Le maître y place alors un morceau de bois aromatique, kôboku, qui s’y consumera. Le brûle-encens se tient dans la main gauche tandis que l'on respire la senteur au travers des doigts de la main droite qui le couvre délicatement .On inspire et expire trois fois sur le côté pour ne pas souffler sur la cendre. Il s’agit alors de mémoriser la senteur puis de poser le brûle-encens sur le tatami pour le passer à son voisin. 

Tout cela est fait avec des gestes très codifiés et dans un silence absolu. Il s’agit d’atteindre un niveau de concentration maximum. Deux autres essences seront passées de la même manière aux participants deux fois de suite. La première fois, le maître donne le nom des senteurs. La deuxième fois, les parfums sont passés dans un ordre différent et chacun.e doit retrouver le nom des essences consumées. 

Selon les réponses, le maître évaluera si "l’écoute de l’encens" a amené les participants à faire un véritable voyage sensoriel.

"Ecoute"de l'encens

"Ecoute"de l'encens

I.D.O.

Nos derniers articles

Une rue animée au Japon

Tatemae, l'art de dissimuler ses véritables pensées au Japon

Le tatemae et son pendant le honne, deux concepts qui régissent les interactions sociales au Japon. Un comportement qui peut dérouter les occidentaux et sembler hypocrite.

Fusuma floraux du temple Shoren-in à Kyoto

Fusuma : les cloisons coulissantes traditionnelles japonaises

Les fusuma sont des parois coulissantes opaques utilisées dans l'habitat traditionnel japonais pour redéfinir l'espace d'une pièce ou servir de porte.

Un bain japonais en bois

Ofuro : le bain japonais traditionnel pour la santé et le bien-être

L'ofuro, aussi appelé furo ou bain japonais, est un rituel ancestral de la culture nippone.

Voir tous les articles (305)