Le wabi-sabi, un concept spirituel et esthétique 侘寂

  • Publié le : 24/06/2020
  • Par : C.L./ J.R.
  • Note :
    3/5

Qu'est-ce que le wabi-sabi au Japon ?

Vivre une vie simple, accepter et apprécier l’imperfection de soi-même et surtout du monde qui nous entoure : voici comment pourraient être dessinés les contours du wabi-sabi, concept esthétique et spirituel japonais, très ancré dans la culture nippone.

Les origines du wabi-sabi

Si l’on doit remonter aux racines du wabi-sabi, il faut se tourner vers l’univers feutré et délicat de la cérémonie du thé, car c’est ici qu’il a éclos. Au XIVème siècle, alors que la cérémonie du thé se veut fastueuse, utilisant majoritairement des objets luxueux et importés de Chine, aux formes touchant la perfection, Murata Shuko, moine zen, développa en réaction une cérémonie du thé plus simple. 

Il choisit de servir le thé dans des ustensiles locaux, conçus de manière artisanale et laissant donc une grande place aux imperfections.

Wabi-sabi

Cérémonie du thé wabi-sabi

Pixabay

Wabi-sabi : du spirituel à la décoration

Ce concept trouve aussi un écho dans la décoration et l'aménagement d’intérieur. Un intérieur digne du wabi-sabi est un intérieur s’illustrant dans l’épure, où l’on met en scène la beauté imparfaite de l’artisanat, où les couleurs naturelles prennent le pas sur celles plus vives. Le superflu et l'ostentatoire n'y ont pas leur place.

Le wabi-sabi irrigue donc tous les domaines de la vie. Quand l’imperfection et la modestie deviennent un art, il est difficile de ne pas s’en réjouir...

Une céramique japonaise réparée à la poudre d'or

Une céramique japonaise réparée à la poudre d'or

Haragayato

Nos derniers articles

L'été au Japon

Les symboles de l'été au Japon

Une plage, des parasols, le soleil, la mer …Pour nous Occidentaux, c’est l’image (stéréo)type de l’été. Rien de tout cela au Japon.

Vue d'une tanhokutei, maison de la cérémonie du thé, sur le temple des mousses, Saiho-ji de mousses à Kyoto.

La maison traditionnelle japonaise

Structures en bois, pièces en tatami, parois en papier : au Japon, les maisons ont de quoi dépayser lesOccidentaux, plus habitués aux murs de béton et aux sols carrelés.

Le Bakeneko, un chat pas ordinaire

Le bakeneko ou la légende du "chat-monstre"

À l'origine d'une superstition vieille de plusieurs siècles sur l'archipel, le bakeneko ou "chat-monstre" est un félin un peu spécial.

Voir tous les articles (292)

Commentaires

Notez l'article

Votre commentaire

Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.
* Champs obligatoires