Le Man-Yôshû, premier recueil de poèmes japonais 万葉集

Les origines de la poésie japonaise

Les premiers écrits japonais sont historiquement les deux recueils du Kojiki (712) et du Nihon-Shoki (720), où l'on retrouve les mythes fondateurs de la naissance du Japon ainsi que les origines mythologiques de la lignée impériale. À leur suite, on retrouve le tout premier recueil de poésie japonais : le man'yôshû.

Exemplaire du man'yôshû

Wikipedia

Le Man'yôgana

Les poèmes du Man'yôshu sont écrit en man'yôgana, une écriture hybride japonaise qui utilise directement les idéogrammes chinois non pour leur sens mais pour leur phonétique. Ils sont à la base des kana, soit les hiragana et les katakana.

En effet les hiragana sont des kanji homophones écrits en cursif, et qui au fil sont des siècles vont prendre leur propre forme par altération, alors que les katakana sont des déformations des kanji utilisés par les étudiants bouddhistes afin de noter la prononciation des idéogrammes chinois, comme le pinyin actuel. On peut ainsi considérer le Man'yôshû comme l'un des précurseurs d'une écriture japonaise autonome du chinois.

Hiragana

Tableau des hiragana

Wikimédia

Nos derniers articles

Une rue animée au Japon

Tatemae, l'art de dissimuler ses véritables pensées au Japon

Le tatemae et son pendant le honne, deux concepts qui régissent les interactions sociales au Japon. Un comportement qui peut dérouter les occidentaux et sembler hypocrite.

Fusuma floraux du temple Shoren-in à Kyoto

Fusuma : les cloisons coulissantes traditionnelles japonaises

Les fusuma sont des parois coulissantes opaques utilisées dans l'habitat traditionnel japonais pour redéfinir l'espace d'une pièce ou servir de porte.

Un bain japonais en bois

Ofuro : le bain japonais traditionnel pour la santé et le bien-être

L'ofuro, aussi appelé furo ou bain japonais, est un rituel ancestral de la culture nippone.

Voir tous les articles (305)