Ama: les plongeuses artisanales japonaises

Ama: les plongeuses artisanales japonaises

Ama: les plongeuses artisanales japonaises

Ph.L

Qui sont les dernières sirènes du Japon ?

Tourà tour considéréescomme objetsde fantasme, femmes d’affaire émérites, etgarçons manqués, les amafascinent depuis des siècles par leur métier unique et leurcaractère bien trempé. Sielles ont fait vivre autrefoisleurscommunautés de pèchegrâceà la récolte de perles et d’oursins,cesfemmes âgéesaujourd’hui deplusde 60ans sontles dernières gardiennes d’un savoir-faire millénaire en voie dedisparition : laplongée traditionnelle en apnée.Quisont vraiment les ama ?Que reste-t-il de leur pratiqueà l’heure de la plongée industrielle ? VivreLe Japonvous emmène aujourd’huisurles traces des dernières sirènes du Japon.

Laplongée artisanale : une activité en perdition

6hdu matin. Le soleil est seulement levé depuis quelques heures surles côtes de la préfecture de Mie, et déjà un groupe de amas’attelle à partir en mer.

Accompagnéesd’un tamae,un conducteur de barque à moteur, cesfemmes âgées de 50 à 75 ansse dirigent vers les vagues avec pour seulesarmes un panier et un burin.Leur objectif ? Plongeren apnée jusqu’à 10 mètres de profondeur pourrécolter lesplus beaux trésors que les flots ont à offrir.

Celapourrait faire sourire à l’heure de la pêche industrielle etpourtant, elles sont encoreaujourd’huiune petitecentaine à travers le Japon àpratiquer la plongée artisanale.

Une Ama

Une Ama

Wikimédia

L'oursin, un des trésors de plongée

L'oursin, un des trésors de plongée

Wikimédia

Tropmusclées pour être féminines, trop bavardes pourêtre discrètes, lesplongeusesjaponaises sont eneffet bien loinde l’image habituellede la femme douce et simple qu’onten tête les Japonais.Elles ont untempérament de feu,et leuractivité a même redéfini les logiques du ménage traditionnel,puisque ce sont ellesqui font vivre le foyerdans une société où l’homme est censé subvenir au besoin de lafamille.

Piliersfinancier duménage, elles ont également unimportant pouvoir religieux.Et cesont encore aujourd’huiles seules femmes àjouer un rôle de premier plan au même titre que les élusmunicipauxdans les processions localesen l’honneur de la déesse Amaterasu, la déesse du soleil dont elles détiennentlaprotection.

Un prêtre shinto bénit les ama avant la plongée

Un prêtre shinto bénit les ama avant la plongée

Ph.L

Nos derniers articles

Torii Gates

Shinto et sanctuaires

Un guide pour les voyageurs au Japon sur le shintoïsme et la visite des sanctuaires, avec des informations provenant d'une prêtresse shintoïste de la 17e génération.

Noël à Roppongi Hills, Tokyo

Noël au Japon

Années après années, l'esprit Noël a réussi à trouver sa place dans un Japon qui voue un culte aux cadeaux.

L'été au Japon

Les symboles de l'été au Japon

Carillons, libellules, ou encore jeux de pastèque, les symboles de l'été peuvent être bien différents selon les cultures.

Voir tous les articles (293)