Le shogunat, histoire et héritage de la dictature militaire au Japon

Le shogunat désigne un système de gouvernement militaire féodal qui a dirigé le Japon pendant plusieurs siècles, entre l'l'époque Heian et la restauration Meiji. Sous l'autorité d'un shogun, général en chef et véritable dirigeant du pays, le shogunat a profondément marqué l'histoire et la culture japonaises. Découvrez les différents shogunats qui se sont succédé, leur fonctionnement, leur influence ainsi que l'empreinte qu'ils ont laissé dans les villes qui ont été leur siège de pouvoir.

Ce n'est qu'aux XIe et XIIe siècles, lorsque les samouraïs devinrent la force dominante du pays, que le shogunat émergea réellement. À cette époque, les guerriers à la solde de grands propriétaires terriens prirent le pouvoir sur la cour aristocratique de Kyoto. En 1185, ils imposèrent leur dictature militaire avec la création du premier « bakufu » (littéralement « gouvernement sous la tente ») à Kamakura par Minamoto no Yoritomo. Ainsi naquit un pouvoir shogunal qui allait perdurer près de 700 ans.

La statue de Minamoto no Yoritomo, le fondateur de Kamakura au Genji-yama Kôen, Kamakura

La statue de Minamoto no Yoritomo, le fondateur de Kamakura au Genji-yama Kôen, Kamakura

I.D.O.

Le shogunat Ashikaga et son influence culturelle depuis Kyoto (1336-1573)

Fondé en 1336 par Ashikaga Takauji, le shogunat Ashikaga s'installa dans le quartier de Muromachi à Kyoto, d'où son autre nom de « shogunat de Muromachi ». Ses shoguns étant proches de la cour impériale, ce shogunat fut plus faible que les autres. Les seigneurs féodaux (daimyō) devinrent de plus en plus autonomes au fil du temps.

Cependant, l'époque Muromachi fut un âge d'or culturel sous le patronage des shoguns Ashikaga. Kyoto vit l'essor de nombreux arts comme le théâtre Nō, la cérémonie du thé ou encore la poésie liée. Le bouddhisme zen se répandit depuis les temples du mont Hiei et les jardins zen fleurirent dans la capitale.

Ashikaga Takauji

Ashikaga Takauji est le premier Shogun de la période Muromachi.

guide Japon

Fondé en 1603 par Tokugawa Ieyasu, l'un des trois unificateurs du pays à la fin du XVIe siècle, le shogunat Tokugawa marqua l'apogée du pouvoir shogunal. Depuis leur capitale Edo (actuelle Tokyo), les shoguns Tokugawa imposèrent leur autorité absolue sur l'ensemble du Japon pendant plus de 250 ans.

Ils mirent en place un système de castes très strict plaçant les samouraïs au sommet de la hiérarchie sociale et instaurèrent une paix intérieure en contrôlant étroitement les seigneurs féodaux. Ceux-ci étaient notamment obligés de résider un an sur deux à Edo, laissant leur famille en otage, selon le système de résidence alternée (sankin kōtai).

Le chateau d'Edo à l'époque des Tokugawa

Le chateau d'Edo à l'époque des Tokugawa, peinture sur paravent.

R.A

Nos derniers articles

Une rue animée au Japon

Tatemae, l'art de dissimuler ses véritables pensées au Japon

Le tatemae et son pendant le honne, deux concepts qui régissent les interactions sociales au Japon. Un comportement qui peut dérouter les occidentaux et sembler hypocrite.

Fusuma floraux du temple Shoren-in à Kyoto

Fusuma : les cloisons coulissantes traditionnelles japonaises

Les fusuma sont des parois coulissantes opaques utilisées dans l'habitat traditionnel japonais pour redéfinir l'espace d'une pièce ou servir de porte.

Un bain japonais en bois

Ofuro : le bain japonais traditionnel pour la santé et le bien-être

L'ofuro, aussi appelé furo ou bain japonais, est un rituel ancestral de la culture nippone.

Voir tous les articles (305)